Faut-il prendre une assurance accident de la vie ?

25 juin 2022

Faut-il prendre une assurance accident de la vie ?

Être assuré contre les accidents de la vie courante est aussi important que de s’assurer contre des risques spécifiques comme les accidents de la circulation, incendie, inondation etc. En effet, si les assurances spécifiques telles que l’assurance habitation, l’assurance automobile… couvrent des aspects particuliers de la vie, l’assurance accident de la vie couvre tout le reste…

Qu’est-ce que l’assurance accident de la vie ?

Définition de l’assurance accident de la vie

Encore appelée garantie accidents de la vie (GAV), l’assurance accidents de la vie est une assurance dont le but est de vous protéger en cas de préjudices causés par les accidents domestiques.

Alors pour mieux comprendre, il faut déjà rappeler que les assurances spécifiques couvrent des domaines ou aspects spécifiques de votre vie. C’est dire que certains risques non cités peuvent se retrouvés non couverts, car, se trouvant dans un pan de votre vie non pris en charge. C’est ce vide que vient combler la garantie accidents de la vie privée.

Qui peut profiter de la GAV ?

La GAV peut vous couvrir seul en tant qu’assuré, ou avec d’autres membres de votre famille (femme, enfants, petits-enfants etc.), dans un nombre plus ou moins limité. Tout dépend de votre assureur et de votre besoin en assurance.

Que couvre la garantie accident de la vie ?

Les risques assurés par l’assurance accident de la vie sont généralement en rapport avec la vie quotidienne et domestique. Parfois ce sont des accidents dont on ignore le responsable mais il peut aussi s’agir de vous-même ou d’un de vos proches. Par ailleurs, il est possible que la GAV couvre parfois un risque déjà couvert par une autre assurance (responsabilité civile, assurance protection juridique etc.). Enfin, les risques couverts dépendent des assureurs, qui peuvent décider de ne pas couvrir certains risques.

Quels sont les risques couverts par la GAV ?

  • Tout type d’accident domestique ayant eu lieu à domicile ou en déplacement (brûlure, chute, accident de jardinage, intoxication, etc.).
  • Les accidents s’étant produits dans le cadre de certains loisirs, voyage, sport, dans la limite du contrat, d’autant plus que certaines activités sportives ne sont pas toujours couvertes.
  • Les accidents médicaux (maladie contractée au cours d’un passage dans un hôpital, erreur de diagnostic etc.),
  • Les risques liés à internet (dans certains contrats),
  • Les catastrophes naturelles (tremblement de terre, tempête, avalanche),
  • Les agressions et attentats,
  • Certaines blessures professionnelles pour les agriculteurs, commerçants ou professions libérales.

La souscription d’une assurance-accidents couvre également les frais d’hospitalisation, de rapatriement et prend en quelque sorte l’allure d’une complémentaire santé.

Quels sont les risques non pris en charge ?

L‘assurance accident de la vie ne couvre pas, en principe, certains risques qui doivent faire l’objet d’assurances spécifiques ou spécialisées. Il s’agit essentiellement des dommages corporels liés aux accidents de la route et aux accidents de travail. Il en est de même des risques liés à la pratique de certains sports dangereux).

Bon à savoir : notons que cette prise charge d’accident de la vie quotidienne est valable dans les mêmes conditions en France, dans les pays de l’Union Européenne et en suisse. En revanche, elle ne dure que trois mois pour un voyage dans le reste du monde.

Quelle indemnisation pour la GAV ?

En cas de réalisation du risque, l’indemnité d’assurance est due lorsque le bénéficiaire a subi une réduction allant de 5 à 30% de ses capacités, en fonction du contrat d’assurance.

L’assurance indemnise à la fois le préjudice physique (intégrité physique) subi par le bénéficiaire causé par l’accident, et les conséquences sur sa vie personnelle, professionnelle, matérielle et familiale (incapacité permanente, cas d’invalidité, séquelles, conséquences financières etc).

Les frais pris en charge sont entre autres les frais de :

  • Logement et véhicule adaptés ;
  • Préjudice d’agrément et esthétique ;
  • Invalidité permanente et frais obsèques ;
  • Souffrances endurées et perte de revenus ;
  • Service d’assistance constante par une tierce personne (aide-ménagère).

Quels sont les délais et montant de l’indemnisation ?

Dans le cadre d’un contrat d’assurance accident de la vie, lorsque vous avez déclaré un sinistre à votre assureur, celui dispose d’un délai de 5 mois au plus tard, pour vous proposer une offre d’indemnisation ou pour proposer une offre d’indemnisation à vos proches pour qui vous avez souscrit en cas de décès.

Après accord sur le montant, l’assureur doit vous verser, ou verser à vos bénéficiaires le montant arrêté des indemnités dans le mois qui suit.
Le montant de l’indemnisation à percevoir est plafonné, sans toutefois pouvoir être en deçà du seuil d’intervention.

N’hésitez pas à consulter des comparateurs d’assurances pour avoir la meilleure offre !

Derniers articles UYL

Le notaire face aux personnes vulnérables

Le notaire face aux personnes vulnérables

Le notaire est un officier ministériel chargé d’authentifier des actes. Il accompagne ses clients tout au long de leur vie et ce lors des moments les plus importants. Afin d’effectuer ces actes, il requiert en amont le consentement de ses clients. Ce consentement peut...