Comment devenir un bon avocat international ?

15 juin 2022

Nombre de lecture :

Comment devenir un bon avocat international ?

L’avocat international est un juriste dont le domaine d’intervention couvre de nombreux pays ou Etats à travers le monde. Il est d’un apport capital pour toute personne physique ou morale qui ont des structures ou litiges à l’extérieur de leurs pays. Aujourd’hui, un avocat international est plus qu’un simple juriste, il devient un véritable atout pour le développement et la prise de décision économique des sociétés.

Définition et rôle de l’avocat international

Qu’est-ce qu’un avocat international ?

Un avocat international est un professionnel du droit dont le domaine de compétences va au-delà de son territoire de formation. Outrepassant la scène nationale, c’est un spécialiste du droit international.

Le droit international est une partie du droit qui traite des rapports entre Etats, entre Etats et organisations internationales, entre Etats et individus étrangers ou encore entre les personnes physiques ou morales de différents Etats.

Quel est le rôle d’un avocat international ?

Les avocats ou juristes internationaux ont de nombreuses fonctions, à commencer par les fonctions classiques du juriste comme la rédaction des baux ou encore la négociation des contrats mais ici dans un contexte international. Leurs savoir-faire et expertise leurs permettent de travailler pour des structures variées telles que des cabinets d’avocats, les associations et organisations internationales, ou encore les services juridiques des grandes administrations ou grandes entreprises. Ils prodiguent des avis et conseils juridiques en matière de droit et sont organisés à l’intérieur des barreaux nationaux.

Mais plus précisément, le droit international se divise en deux parties, le droit international public et le droit international privé. Un avocat international est donc un juriste du droit international public ou un juriste du droit international privé. En fonction de cette division, le rôle de ce professionnel du droit peut varier.

Le rôle d’un avocat spécialisé en droit international public est de s’occuper des relations légales les acteurs de la scène internationale à savoir : les Etats, les organisations internationales, les ONG et les personnes physiques.

Le rôle d’un avocat spécialisé en droit international privé pour sa part est plutôt de s’occuper d’éventuels litiges commerciaux entre les sociétés et personnes physiques issues de différents Etats.

Quelles compétences et qualités pour être avocat international ?

Quelles compétences doit avoir un avocat international ?

Pour devenir un bon avocat en droit international, il est fondamental d’avoir de solides compétences dans les domaines suivants :

  • Droit commercial international,
  • Droit des sociétés,
  • Droit fiscal,
  • Droit civil.

En surplus, selon leurs spécialisations, les avocats internationaux pourront également maitriser :

  • le droit de la propriété intellectuelle,
  • le droit social,
  • le droit pénal international,
  • mais aussi le droit de la famille…

Les professions de droit sont très liées les unes aux autres, il n’est donc pas rare de rencontrer un avocat ou une avocate généraliste à la fois avocat en droit des affaires-internationales mais aussi spécialiste en droit des contrats ou du droit immobilier par exemple.

L’avocat international doit surtout avoir une solide expérience en gestion des conflits et contentieux. Certains des contentieux portés à son attention peuvent être techniques comme les contentieux liés à la fiscalité des filiales des multinationales à l’étranger.

Les qualités nécessaires pour devenir un bon avocat en droit international

Le bilinguisme : ce professionnel du droit international, en France, doit s’exprimer en plus du français, au moins également en anglais. L’anglais étant la langue des affaires à l’international, il est possible qu’il se retrouve à rédiger ou négocier un contrat en anglais. Maîtriser également une troisième langue est un atout.

L’organisation : cette qualité est commune à tous les professionnels du droit. Chaque dossier doit être classé avec ordre afin de faciliter son traitement. L’étude du dossier doit se faire de manière méticuleuse afin de relever toutes les informations pertinentes. La discrétion est également associée à cette qualité et est l’un des points importants de la déontologie de la profession d’avocat.

La pédagogie et la persuasion : pour bien expliquer les termes techniques à ses clients, avec une preuve de confiance et une grande force de caractère.

Enfin, ce juriste doit surtout maintenir une veille sur l’évolution de la législation et du droit des pays dans lesquels il intervient. Cette veille juridique se doit d’être permanente et perpétuelle.

Quelles formations pour devenir avocat international ?

Le titre d’avocat international s’obtient après une longue période d’étude, de stage et d’obtention de diplômes. Il existe des spécificités propres à chaque pays, comment devenir avocat aux états-unis n’est pas comment devenir avocat international en France.

En ce qui concerne la procédure française, toute personne voulant devenir avocat international, doit après son baccalauréat obligatoirement suivre des études juridiques en faculté de droit au moins pendant 4 ans et obtenir un Master de droit ou maîtrise en droit. Vient dès lors la phase de la spécialisation juridique en obtenant un Master spécialisé en droit international public ou en droit international privé.

Une fois ces formations de base effectuées, il faut à présent réussir le concours d’entrée au CRFPA (centre régional de formation professionnelle des avocats) ou à l’EDA (Ecole des avocats). L’examen comporte des épreuves écrites et orales.

Après son admission, le futur avocat suit une formation de 18 mois assortie d’un CAPA (certificat d’aptitude à la profession d’avocat). Cette formation comporte 6 mois de cours théoriques, 6 mois de stage en cabinet d’avocats et enfin 6 mois de préparation du projet individuel. Le CAPA permet au candidat de passer l’examen du barreau et de prêter serment.

Enfin, avant de se considérer comme exerçant pleinement le métier d’avocat international, il est de coutume que l’apprenti-avocat effectue un stage d’au moins 2 ans rémunéré en tant que collaborateur dans un cabinet d’avocat d’affaires ou cabinet de conseil juridique international.

N’hésitez pas à consulter cet article si vous souhaitez en savoir plus sur comment devenir avocat en France !

Vous n’avez pas eu la réponse à votre question ? Posez nous votre question !

Cet article vous a plu :

Formations

Pré-commande formation investissement immobilier
Pré-commande formation santé et sécurité au travail

Avocats

Par UseYourLaw

Articles / Podcasts / Webinars / Interviews de professionnels

Formez-vous avec UYL

Formation investissement immobilier
Formation Cryptomonnaies UYL
Formation santé et sécurité au travail

Derniers articles UYL

Article 700 du Code de procédure civile : les frais irrépétibles

Article 700 du Code de procédure civile : les frais irrépétibles

Le Code de procédure civile est le recueil de textes juridiques qui traite du déroulement du procès en matière civile. Il encadre les étapes de l’instance, de la demande en justice jusqu’aux voies de recours, en passant par le prononcé du jugement. Cette dernière...

L’intérêt d’une formation en négociation commerciale

L’intérêt d’une formation en négociation commerciale

Se former est un bon moyen de se maintenir compétitif sur le marché des affaires. Renforcer ses compétences ou en apprendre de nouvelles est toujours un bon levier de croissance au plan personnel tout comme professionnel. De nombreuses formations sont ainsi...