Barème progressif de l’impôt sur le revenu pour 2022
Barème progressif de l’impôt sur le revenu pour 2022

Comme chaque année, le barème progressif de l’impôt sur le revenu a été revalorisé. Pour 2022, les seuils des plafonds ont légèrement augmentés. A salaire égal, vous payerez donc moins d’impôts en 2022 qu’en 2021.

Données du barème progressif pour 2022

Pour vous simplifier la tâche, en cas de calcul en ligne, vous pouvez directement copier/coller les chiffres ci-dessous : 

  • 0% x 10 225 ; soit 0€ d’impôt
  • 11% x 15 845 ; ( 26 070 – 10 225 ) ; Soit 1742,95€ d’impôts 
  • 30% x 48 475 ; ( 74 545 – 26 070 ) ; Soit 14 542,5€ ( et 16 285,45€ au total ) ; 
  • 41% x 85 791 ; ( 160 336 – 74 545 ) ; Soit 35 174,31€ ( et 51 459,76€ au total ) ; 
  • 45% x le reste ; ( pour les revenus supérieurs à 160 336€ )  

Pour effectuer votre déclaration de revenus d’avril-mai 2022, vous devrez donc utiliser le barème progressif d’imposition sur le revenu ci-dessous.

Barème progressif imposition sur le revenu 2022

Ce barème progressif est issu de la Loi de finances pour 2022. Il s’appliquera donc à l’impôt sur le revenu à payer sur la base des revenus déclarés pour l’année 2021.

Application du barème progressif pour l’impôt sur le revenu de 2022

Pour rappel, l’impôt sur le revenu est un impôt progressif. Ainsi, votre revenu global ne sera pas imposé sur un taux global en cas de dépassement du seuil. Vos revenus seront imposés par tranche de revenus, jusqu’à atteindre le total de vos revenus.  

N’oubliez pas également que vous êtes redevables au niveau de votre foyer fiscal. Par conséquent, vous devez diviser vos revenus par le nombre de parts fiscales représentant votre situation familiale. Pour rappel, vous disposez d’une part supplémentaire au delà du 2ème enfant à charge. Les foyers importants ont donc un revenu fiscal de référence diminué, à proportion de leurs charges familiales.

EXEMPLE 1

Un célibataire (une part fiscale) a eu des revenus annuels de 100 000 euros, revenus imposables en 2021. Si on applique le barème progressif de l’impôt sur le revenu pour 2022, le calcul de l’impôt sur son revenu brut sera le suivant. 

On reprend les calculs exposés en introduction pour les premières tranches d’imposition. 

  • 0% x 10 225 ; 0€ d’impôts
  • 11% x 15 845 ; ( 26 070 – 10 225 ) ; Soit 1742,95€ d’impôts 
  • 30% x 48 475 ; ( 74 545 – 26 070 ) ; Soit 14 542,5€ ( et 16 285,45€ au total ).

On arrive donc à : 16 285,45 + ((100 000 – 74 545) x 41%) = 16 285,45 + 25 455 x 41% = 16 285,45 + 10 436,55 

Soit 26 722 euros d’impôt sur le revenu à payer à l’administration fiscale pour ce célibataire. Il aura donc un revenu net d’impôt de 73 278 euros. 

EXEMPLE 2

Maintenant, un couple marié ou pacsé imposable avec 1 enfant à charge (part du quotient familial : 2,5) ont eu 100.000 euros de revenus perçus en 2021. Si on applique le barème progressif de l’impôt sur le revenu pour 2022, le calcul du montant de l’impôt sur leurs revenus bruts sera le suivant.

Calcul du quotient familial : 100 000 / 2,5 = 40 000 euros 

On reprend les calculs exposés en introduction pour les premières tranches fiscales d’imposition.

  • 0% x 10 225 ; 
  • 11% x 15 845 ; ( 26 070 – 10 225 ) ; Soit 1742,95€ d’impôts

On arrive donc à : 1742,95 + ((40 000 – 26 070) x 30%) = 1742,95 + 13 930 x 30% = 1742,95 + 4179 = 5921,95€

Il faut maintenant multiplier ce montant pour une part fiscale, par le nombre de parts du foyer, soit deux parts et demi.

Soit 5921,95 x 2,5 = 14 804,88 calculé, ce qui correspond au montant d’impôt à payer pour cette famille. Leurs revenus nets d’impôt seront donc de 85 195,12 euros.

Pourquoi le barème progressif de l’impôt sur le revenu augmente-t-il en 2022 ?

Une revalorisation de 1,4% a été effectuée sur les seuils du barème de l’impôt sur les revenus pour 2022. Néanmoins ne vous méprenez pas, cela ne représente pas réellement à une réduction d’impôt. Ce réajustement du plafonnement correspond à l’inflation subie. Son objectif est de prendre en compte l’augmentation des prix de 2021. 

Cette hausse des seuils du barème est donc une bonne nouvelle. Elle vise à tenter de ne pas faire diminuer le pouvoir d’achats du contribuable français. Elle reste cependant limitée puisque l’Insee vient de publier récemment les chiffres de l’inflation en 2021, estimée à 2,8%.

En ce qui concerne le prélèvement à la source ou retenue à la source, votre taux marginal d’imposition (TMI présenté ci-dessus servant à calculer les taux de prélèvements) est directement mis à jour par l’administration française. En effet, c’est la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) qui est chargé d’effectuer la régulation des taux de prélèvement pour l’impôt à la source. Elle le fait annuellement au mois de septembre, d’où certains décalages de calendrier. En septembre 2021, le taux d’imposition a été mis à jour pour l’appliquer à vos revenus 2020. Ainsi, les prélèvements des contribuables relatifs au barème progressif pour l’impôt sur le revenu de 2022 seront mis à jour en septembre 2022, afin de s’appliquer sur vos revenus 2021. 

Veillez donc à ne pas oublier d’effectuer votre déclaration d’impôt 2022 pour vos revenus de l’année 2021, surtout si vous possédez des revenus non salariaux (revenus exceptionnels, revenus fonciers, pensions et rentes viagères, plus-values, revenus de capitaux mobiliers…). Vous devrez néanmoins recevoir votre avis d’imposition 2022, un rappel du fisc français toujours bien accueilli !

Pour terminer, prêter attention également à la nature même du revenu considéré. En effet, certains revenus sont par nature exonérés d’imposition (RSA, prime d’activité …).

rédigé par Paul FAUCOMPREZ

Articles intéressants

Indemnités de licenciement : quelle fiscalité ?

Indemnités de licenciement : quelle fiscalité ?

Lorsqu’un salarié faisant l’objet d’un contrat de travail à durée illimitée (CDI) est licencié, celui-ci reçoit, en principe, une indemnité de licenciement. En matière d’impôt sur le revenu, toutes les sommes que vous percevez en contrepartie de votre activité...

Le projet ACCIS

Le projet ACCIS

L’Union européenne (UE) n’est compétente qu’en matière de fiscalité indirecte. En effet, elle a notamment agi par l’établissement d’une union douanière en 1968 avec la mise en place d’un tarif douanier commun au sein du territoire européen ainsi que l’harmonisation du...

Recevoir une réponse professionnelle gratuitement

Le monde juridique vous passionne

Posez votre question juridique

Recevoir une réponse professionnelle gratuitement

L’équipe UseYourLaw est à votre écoute

Devenir rédacteur

L’équipe de UseYourLaw est bienveillante et accueillante. Vous avez des projets ? Vous avez une vision ? Des valeurs ?

Suivez-nous