Twitch : le contrat de partenariat qui fait rêver les streamers

mai 06, 2021

Ces dernières mois Twitch est devenu « the place to be ». La plateforme lancée en 2011 initialement dédiée aux gamers s’est progressivement ouverte au monde journalistique, politique et médiatique. Derrière la création de leur chaîne Twitch, l’idée de BFM TV ou France Télévision notamment est de toucher un public plus jeune, alors désintéressé des médias traditionnels.  Très récemment, on a notamment pu voir l’ancien Président de la République, François Hollande, suscité l’attention en répondant aux viewers de Samuel Etienne, journaliste et présentateur de « question pour un champion » sur sa chaine Twitch. Mais Twitch a depuis sa création permit a des streamers de se développer et même de gagner de l’argent par le biais de cette plateforme. L’occasion de s’intéresser de plus près aux potentiels contrats liant Twitch et ses usagers. 

I-Les nouveaux streamers : le programme d’affiliation  

La plupart des streamers souhaitent générer des revenus de leur activité de stream. Mais avant de devenir Gotaga (premier streamer France), ils disposent d’un statut particulier : celui d’affilié. 

Le contrat d’affiliation est un statut qui peut être obtenu dés lors que le streamer débloque des « succès ».

Pour obtenir ce contrat de base, ils doivent réunir certaines conditions d’admissibilité au statut d’affilié  : 

•Au moins 50 followers

•Au moins 500 minutes de diffusion sur les 30 derniers jours ; 

•Au moins 7 jours différents de diffusion sur les 30 derniers jours ; 

•Une moyenne d’au moins 3 spectateurs simultanés sur les 30 derniers jours. 

Une fois admissible, le streamer doit envoyer une demande à la plateforme en remplissant un formulaire comprenant notamment des données personnelles sur les moyens de paiement. 

L’accord d’affiliation est alors mis à la disposition du streamer par Twitch, qui doit ensuite le signer.

Dés lors, la chaine du streamer affilié dispose de nouvelles fonctionnalités qui touchent à l’interaction avec les viewers et surtout la génération de revenus. 

En effet, le plus grand avantage du contrat d’affiliation se trouve dans le fait que le viewer pourra générer des revenus (qui seront partagés avec la plateforme). Pour ce faire, il existe 4 biais : 

•Les abonnements (subs) : l’abonnement coute environ 5€ pour le viewer, parmi lesquels un peu prés 1,50€ est reversé au streamer, le reste revenant à Twitch. 

•Les bits : c’est une monnaie virtuelle que les viewers achètent et offrent au streamer, une sorte de donation, en somme. Donation dont Twitch perçoit une partie importante. 

•Les publicités : gérées par le streamer qui perçoit une partie des bénéfices en partage avec Twitch. 

•La vente de jeux. 

En somme, voila les principaux avantages du contrat d’affiliation pour les streamers.

Comme la plateforme l’écrit si bien : « Les affiliés Twitch peuvent commencer à gagner de l’argent sur Twitch tout en faisant grandir leur public et en travaillant pour obtenir le statut convoité de partenaire Twitch ».

Intéressons nous donc au tant convoité contrat de partenariat. 

II-Le Saint Graal : le programme de partenariat. 

Le contrat de partenariat est le plus convoité. Face à cette attractivité, la plateforme Twitch est beaucoup plus stricte quant à son accessibilité. 

En effet, les conditions d’admissibilité sont renforcées : 

•Etre passé par le statut d’affilié ;

•Au moins 25 heures de diffusion sur les 30 derniers jours ;

•Au moins 12 jours différents de diffusion sur les 30 derniers jours ; 

•Une moyenne d’au moins 75 spectateurs simultanés sur les 30 derniers jours.


Ces critères doivent être maintenus de manière constante pour continuer à bénéficier du partenariat.  

Ainsi, seules les personnes ayant un contrat d’affiliation peuvent prétendre au titre suprême de partenaire, mais qui dit admissibilité ne veut pas dire admission. Autrement dit, Twitch décide seul des streamers avec qui il souhaite conclure un contrat de partenariat.

Si les conditions d’accessibilité sont plus strictes, le streamer dispose en réalité de plus de facultés :  il peut négocier son contrat (puisqu’il entretient des liens étroits avec la plateforme). 

La plupart du temps, des clauses d’exclusivité sont inclues dans les contrats de partenariat. De fait, les streamers ne pourront plus diffuser le même contenu sur d’autres plateformes tel que Youtube notamment. Cependant, tout streamer aguerri tente de négocier les conditions posées par Twitch.  

Bien sûr, le partenaire dispose de toutes les fonctionnalités de l’affilié, mais, il dispose également d’un soutien prioritaire qui met à sa disposition une équipe d’assistance qui lui est réservée. De plus, les partenaires disposent d’un transcodage total permettant d’augmenter la qualité de leurs vidéos, un délai de diffusion plus large …

Conclusion

La professionnalisation de l’activité de streamer par le biais de ces contrats est un gage de qualité pour la multitude de viewers, toujours de plus en plus nombreux. Il y a fort à parier que Twitch deviendra un des moyens de communication les plus influents à terme. Il est alors bon de s’intéresser et de se saisir de ces nouveaux outils que nous risquons de consommer au quotidien. Un bon moyen de se rapprocher de nos ainés en leur donnant les armes pour utiliser Twitch et qui sait un jour les voir streamer à leur tour

Remerciez le redacteur :

Articles associés

UYL Talks – Épisode 1 : Le lancement d’un projet

Série "La création d'entreprise" Episode 1 - Le lancement du projet Invités : Paul Faucomprez et Romain Wims, co-fondateurs de UseYourLaw Les podcasts sont disponibles sur toutes les plateformes de streaming : Spotify Deezer...