La profession d’avocat en droit des affaires

septembre 09, 2021
avocat droit des affaires

Professionnel du droit dont l’activité consiste à traiter principalement avec les sociétés et entrepreneurs, l’avocat en droit des affaires a une spécialisation de plus en plus prisée. Chargé des affaires nationales et internationales, l’avocat en droit des affaires couvre un spectre de compétences très large. Plaideur en cas de contentieux, mais également conseil auprès de ses clients. 

L’avocat en droit des affaires est extrêmement polyvalent et excelle dans plusieurs domaines : droit des sociétés, droit commercial, fusions-acquisitions, droit de la concurrence, propriété intellectuelle, …

I – Comment devenir avocat en droit des affaires

Pour devenir avocat en droit des affaires, il faut  être titulaire d’un master 1 (maîtrise) en droit ou d’un titre ou diplôme reconnu équivalent. Bien que dans la pratique, de nombreux étudiants se spécialisent dans cette branche du droit, afin d’obtenir d’un master 2 en droit des affaires, en droit communautaire ou en droit international privé ou public. À noter qu’ils peuvent également poursuivre ses études au sein d’une université étrangère ou passer un master en école de commerce afin de compléter leur formation juridique. 

Après l’obtention de son master 1, le futur avocat en droit des affaires doit intégrer un centre régional de formation professionnelle d’avocats (CRFPA) où il tentera de décrocher le certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA). Toutefois, la réussite de l’examen d’entrée au CRFPA (qui a un taux de réussite avoisinant les 30% chaque année) demeure la condition sine qua none pour intégrer l’école du barreau et exercer la profession d’avocat en droit des affaires.

Une fois l’examen d’entrée et le CAPA réussis, il ne restera plus qu’à prêter serment, afin de pouvoir véritablement exercer la profession d’avocat.

Aussi, il existe une passerelle dite professionnelle pour accéder à la profession d’avocat en droit des affaires. Les juristes d’entreprise justifiant de huit années de pratique professionnelle au sein du service juridique d’une ou plusieurs entreprises sont dispensés de la formation théorique et pratique et du CAPA. Le juriste d’entreprise doit alors présenter sa demande d’inscription sur la liste du stage au Conseil de l’Ordre du Barreau choisi. Des contrôles des diplômes, de l’effectivité de l’activité exercée par le juriste d’entreprise ainsi que des conditions de moralités exigées pour être admis au sein du Barreau seront opérés.

L’avocat en droit des affaires a également la possibilité de se former durant sa carrière afin de diversifier sa clientèle et/ou pour intégrer un cabinet plus prestigieux. 

II – Quelles sont les missions de l’avocat en droit des affaires ?

De part son domaine d’intervention très large, l’avocat en droit des affaires doit être spécialisé en droit commercial, en droit des sociétés, en droit financier, en droit fiscal, en droit immobilier, en droit bancaire et boursier, ou encore en droit de la propriété intellectuelle par exemple. 

Les missions de l’avocat en droit des affaires varient en fonction de la taille du cabinet, ainsi que du lieu et du barreau où il se situe.

L’avocat en droit des affaires agit en qualité de conseil : il amène ses clients à prendre les meilleures décisions pour eux-mêmes et pour leurs structures. Il plaide également en cas de contentieux (généralement devant le tribunal de commerce), où il est capable de défendre les intérêts de ses clients dans les meilleures conditions devant le juge. 

Cependant, certaines tâches sont systématique et ne peuvent être évitées : 

  • Poser le cadre légal des nouveaux projets de ses clients ;
  • Estimer les délais et les étapes nécessaires pour chaque projet de ses clients ;
  • Négocier des transactions pour le compte de ses clients ;
  • Rédiger des contrats et superviser la signature ;
  • Rédiger des actes, des procès-verbaux et divers documents corporate de ses clients ;
  • Déterminer les droits et devoirs de ses clients en cas de litige ; 
  • Monter une structure financière solide ; 
  • Conseiller sur les investissements et les sources de financements ; 
  • Plaider les intérêts de ses clients à la cour. 

Finalement, l’avocat en droit des affaires doit se montrer inventif pour imaginer des solutions dans toutes les situations. Il doit être un véritable stratège avec un sens de l’analyse, un esprit de synthèse, ainsi qu’une certaine rigueur et ténacité. 

Remerciez le redacteur :

Par Maxence LANTOINE

Co-Fondateur de @UseYourLaw. Juriste Droit des affaires - corporate chez BOULANGER SA.

Articles associés

UYL Talks – Épisode 1 : Le lancement d’un projet

Série "La création d'entreprise" Episode 1 - Le lancement du projet Invités : Paul Faucomprez et Romain Wims, co-fondateurs de UseYourLaw Les podcasts sont disponibles sur toutes les plateformes de streaming : Spotify Deezer...

La profession d’avocat fiscaliste international

Souvent idéalisé, la pratique réelle de la profession d’avocat fiscaliste international est en réalité méconnue. Une démystification s’impose donc, afin d’établir la lumière sur une profession aussi bien fascinante qu’excitante. I. L’évolution de la profession...

lire plus