Business analyst : formation, salaires, carrière

18 décembre 2022

Nombre de lecture :

Business analyst _ formation, salaires, carrière

La formation de business analyst est une formation qui prépare aux métiers d’analyse d’affaires. Il s’agit des métiers de la data dont le rôle consiste à permettre aux entreprises d’améliorer leurs processus, produits et services grâce à l’analyse des données et l’évaluation de son business model. Pour devenir Business analyst, il faut suivre une formation appropriée joignant théorie et pratique. Le métier étant encore pour la plupart peu connu, il est donc nécessaire d’en faire d’abord une présentation avant d’en exposer la formation.

Business analyst : fiche-métier

Qu’est-ce qu’un business analyst ?

Le business analyst est un personnel chargé de piloter l’interface entre les départements stratégiques opérationnels et le service informatique de l’entreprise. Cet analyste fonctionnel doté de compétences en business intelligence est un produit des nouvelles professions, il prend aussi le nom d’analyste d’affaires ou chargé d’étude en organisation et informatique.

Quelle est la place du business analyst ?

Sous la tutelle de la direction marketing et commerciale, via des tableaux de bord, il fait une étude analytique des chiffres de vente et du comportement des consommateurs pour proposer à l’entreprise une stratégie sur le long terme.

Sa contribution grâce aux outils informatiques permet ainsi d’améliorer les performances du processus opérationnel et du système d’information, en s’appuyant sur les bases de données chiffrées, des informations, la documentation, entretiens et réunions avec les collaborateurs concernés. Le business analyst doit donc avoir de bonnes qualités relationnelles.

Quelles sont ses missions ?

Généralement, les missions du business analyst dépendent de l’entreprise où il est salarié ou consultant fonctionnel.

La structure de son travail se décline comme suit : au départ, il analyse les systèmes d’information, les moyens informatiques, matériels et financiers de l’entreprise. Puis, il propose un système d’industrialisation ou automatisation des reporting grâce aux outils de la data visualisation. Et enfin, il extrait des indicateurs de performance et des statistiques pour comprendre les habitudes des consommateurs.

Ce pilotage constitue une aide à la décision. Le business analyst contribue ainsi grâce à ses compétences techniques et fonctionnelles, sa maîtrise de la gestion de projet agile, à l’amélioration des performances de la société et à sa transformation digitale.

Par ailleurs, le business analyst va également contribuer à la gestion de projets par des outils de gestion et des solutions informatiques, à la mise en production, la modélisation, au contrôle de gestion, à l’utilisation de progiciels comme ERP Oracle (Entreprise Ressource Planning) ou du progiciel CRM. Il doit donc avoir une aptitude opérationnelle malgré l’agilité de tout projet.

Plus précisément, en pratique son travail consiste à :

  • Mettre sur pied des outils de collecte de données ;
  • Effectuer des analyses qualitative et quantitative des ressources et des process ;
  • Rédiger des rapports pour permettre la prise de décision stratégique ;
  • Ressortir une carte des fonctionnements et des compétences ;
  • Proposer un plan d’amélioration des process ;
  • Contribuer à la politique commerciale de l’entreprise.

La formation proprement dite

À qui s’adresse la formation et quels sont les prérequis ?

Cette formation supérieure peut être faite dans un IAE (Paris, Lille, Grenoble etc.). Elle s’adresse à toute personne occupant le poste de Product Owner, Assistant Maîtrise d’Ouvrage, Gestionnaire de produit, Chef de projet informatique, Développeur etc., ou toute personne à partir du niveau Bac, titulaire d’une licence professionnelle, Mastère ou d’un MBA, avec une spécialisation en :

  • Master Mathématiques et applications,
  • Master ingénierie du Big Data,
  • Master MIASHS,
  • Master spécialisé pour Smart Data.

Quels sont les objectifs visés par la formation ?

Les objectifs visés par cette formation sont simples :

  • Théoriser et définir les exigences du métier ;
  • Examiner des issues aux problèmes business ;
  • Communiquer auprès des acteurs du projet ;
  • Garantir la conformité de la solution aux besoins.

Quel est le programme de la formation ?

Le contenu de la formation business analyst peut varier d’une école de commerce à une autre, mais généralement, les grandes lignes suivantes sont abordées :

Planification et surveillance de l’analyse d’affaires :

  • Planifier la démarche et la gouvernance de l’analyse d’affaires ;
  • Planifier l’engagement des parties et la gestion des informations de l’analyse d’affaires ;
  • Reconnaître les améliorations de performance de l’analyse d’affaires.

Examen et conception des exigences :

  • Examiner et valider les exigences ;
  • Déterminer les options de conception et l’architecture des besoins ;
  • Faire une analyse de la recommandation et sa valeur ajoutée.

Evaluation du résultat

  • Faire une analyse des mesures de performance ;
  • Faire une évaluation des limites de la solution et de l’entreprise ;
  • Faire des recommandations pour augmenter la valeur de la solution.

Examen

  • Préparation à l’examen ECBA Entry Certificate in Business Analysis ;
  • Examen en anglais passé en différé et en ligne sur la plateforme de test.

Salaire et évolution de carrière du Business Analyst

En fonction du secteur d’activité et des offres d’emploi, un business Analyst Junior peut avoir pour une première expérience professionnelle, une rémunération mensuelle de 3000€.

Avec quelques années d’expérience en plus, un senior peut atteindre les 3750€ par mois. Les grandes entreprises peuvent payer jusqu’à 4000€ par mois.

On peut également observer que les business analyst issus d’une reconversion professionnelle sont aussi bien payés.

Le business analyst peut évoluer en fonctions des spécialisations ou spécifications vers les métiers du consulting ou de consultants tel que le consultant technico fonctionnel, Dataminer, chargé d’études statistiques ou de clientèle. Il devra alors analyser les besoins des utilisateurs dans le cadre de la gestion de la relation client, ou vers des fonctions managériales ou de directions comme le DSI, Responsable Big Data ou responsable marketing.

Vous n’avez pas eu la réponse à votre question ? Posez nous votre question !

Cet article vous a plu :

Formations

Pré-commande formation investissement immobilier
Pré-commande formation santé et sécurité au travail

Avocats

Par UseYourLaw

Articles / Podcasts / Webinars / Interviews de professionnels

Formez-vous avec UYL

Formation investissement immobilier
Formation Cryptomonnaies UYL
Formation santé et sécurité au travail

Derniers articles UYL

La portée de la clause de destination dans le bail commercial

La portée de la clause de destination dans le bail commercial

Dans le cadre d’un bail commercial, l’une des obligations à la charge du locataire correspond à utiliser les lieux conformément à leur destination. La clause de destination dans un bail commercial est donc essentielle puisqu’elle décrit l'activité ou les activités...