Définition, obtention et remboursement du crédit à la consommation ?

13 janvier 2023

Nombre de lecture :

Définition, obtention et remboursement du crédit à la consommation

Le crédit à la consommation est un contrat par lequel un prêteur, consent à mettre à la disposition de l’emprunteur, une somme d’argent que celui-ci devra lui rembourser de manière échelonnée.  

Le crédit à la consommation concerne les sommes d’argent entre 200€ et 75 000€. Les crédits souscrits dans le cadre d’une acquisition immobilière, les autorisations de découvert remboursables dans un délai d’un mois et les crédits d’une durée inférieure à trois mois sans intérêt ou sans frais ne sont pas des crédits à la consommation. 

Quels sont les différents types de crédit ?  

Il existe quatre types de crédits. Le crédit peut être classique, il sera alors affecté ou non à la fourniture de biens ou la prestation de services particuliers. Ensuite, le crédit peut être renouvelable (C. consom., art. L. 312-64 s.), l’emprunteur disposera d’un capital attribué. Le crédit peut également provenir d’un découvert (C.  consom., art. L. 312-84), mais aussi d’une location financière. La location  financière, résulte d’une location avec option d’achat ou d’une location  vente.  

La qualification de crédit pose de nombreuses difficultés en pratique.

Récemment, il a pu être jugé que toute facilité de paiement peut s’entendre comme une opération de  crédit.

A titre d’illustration, l’achat d’un téléphone dans le cadre d’un forfait téléphonique dont le remboursement s’effectue chaque mois, au même moment que le paiement de l’abonnement dont le montant a été majoré à cet effet est donc un crédit (Com. 7 mars 2018, n° 16-16.645).  

Comment obtenir et rembourser le crédit à la consommation?

Obtention du crédit à la consommation

La demande de crédit peut par exemple se faire auprès d’un organisme de crédit comme cofidis, cetelem, sofinco, ou de votre banque.  

Les conditions d’obtention du prêt sont internes à chaque prêteur. Ce dernier est donc libre de vous accorder ou non le prêt selon vos capacités de remboursement. Si celui-ci accepte, des informations concernant le crédit vous seront communiquées comme par exemple le montant de celui-ci, sa durée ou encore le mode de  remboursement. Le prêteur sera aussi tenu d’informer l’emprunteur du montant total dû à rembourser et du taux  annuel effectif global (TAEG), si le crédit ne porte sur une location avec option d’achat.  

Conformément à son obligation d’information et de conseil, le prêteur doit également vérifier si le crédit est adapté à vos besoins et vous expliquer le mode de calcul du TAEG.  

Par ailleurs, lors de sa formation, l’offre de contrat doit être maintenue pendant au moins quinze  jours (C. consom., art. L. 312-18) et l’emprunteur peut se rétracter dans un délai de quatorze jours calendaire révolus à compter du jour de l’acceptation de l’offre (C. consom., art. L. 311-12). D’autre part le crédit renouvelable, qui permet à son bénéficiaire de  disposer de façon fractionnée d’un capital attribué, obéit à un formalisme renforcé du fait de sa  dangerosité.  

Remboursement du crédit à la consommation

En ce qui concerne le remboursement, aucun paiement ne peut être exigé avant la signature  de l’offre. Celui-ci commence à l’issue du délai de rétractation et l’entrée en possession des fonds par l’emprunteur.  

Celui-ci doit alors effectuer le paiement conformément aux stipulations contractuelles prévues avec l’emprunteur (généralement chaque mois). Il peut également effectuer un remboursement par anticipation, cette possibilité est toujours  offerte à l’emprunteur. En effet, celui-ci peut rembourser en totalité ou en partie le crédit qui lui a  été consenti avant que celui-ci soit échu.  

Toutefois, du fait du caractère synallagmatique du contrat, une indemnité ne dépassant pas 1%  du montant peut lui être demandée lorsque le montant consenti est supérieur à 10 000€ sur une période d’au moins douze mois.  

En cas de défaillance de l’emprunteur, celui-ci doit être informé qu’il encourt une déchéance du terme conduisant à un remboursement immédiat du capital restant dû, auquel sont ajoutés les  intérêts non encore payés ainsi qu’une indemnité égale à 8% du capital restant à rembourser

Vous n’avez pas eu la réponse à votre question ? Posez nous votre question !

Cet article vous a plu :

Formations

Pré-commande formation investissement immobilier
Pré-commande formation santé et sécurité au travail

Avocats

Par Ylias Aloui

Étudiant à l'Université de Lille

Formez-vous avec UYL

Formation investissement immobilier
Formation Cryptomonnaies UYL
Formation santé et sécurité au travail

Derniers articles UYL

La portée de la clause de destination dans le bail commercial

La portée de la clause de destination dans le bail commercial

Dans le cadre d’un bail commercial, l’une des obligations à la charge du locataire correspond à utiliser les lieux conformément à leur destination. La clause de destination dans un bail commercial est donc essentielle puisqu’elle décrit l'activité ou les activités...